Des solutions pour défendre la biodiversité

L’agriculture intensive, l’utilisation de certains pesticides et la consommation excessive de certaines variétés d’aliment ont un impact négatif sur la biodiversité. Pour la préserver il est désormais vital de diversifier notre alimentation : en mangeant lorsque cela est possible, des aliments locaux et de saison, en privilégiant les produits bio et en découvrant de nouveaux aliments, nous pouvons contribuer directement dans nos assiettes à défendre la diversité alimentaire. Si vous êtes à court d’idées, pas de panique, voici des propositions pour défendre la biodiversité !

  • Les fruits et légumes, une richesse !

Une dizaine de familles de fruits et légumes sont identifiées, regroupant des milliers d’espèces et variétés. Manger des pommes et des pommes de terre c’est bien, mais il y a tellement plus à explorer !

  • Les liliacées ou alliacées, telles que l’ail, l’asperge, la ciboulette, l’oignon, le poireau.
  • Les apiacées dont les plus connus sont la carotte, le fenouil et le céleri.
  • Les astéracées, plantes potagères telles que la laitue ou l’artichaut.
  • Les brassicacées comme le brocoli, les choux, le navet.
  • Les rosacées qui regroupent de nombreux fruits, avec ou sans noyau, comme l’abricot, les fraises, les coings.
  • Les solanacées qui caractérisent par leurs tubercules souterrains comme la tomate, le poivron, l’aubergine
  • Les chénopodiacées telles que la betterave, la blette et les épinards.
  • Les cucurbitacées composées d’espèces comme la courgette, la courge et le melon.
  • Les fabacées et les lamiacées qui représentent respectivement la famille des légumineuses (haricots verts, fèves, petits pois) et celle des herbes (basilic, thym, romarin, etc.)

Les fruits et légumes sont parmi les groupes alimentaires les plus diversifiés car une même famille botanique peut regrouper des centaines de genres et des milliers d’espèces. Il ne tient qu’à nous d’encourager leur culture et préservation en les consommant !

  • Consommez plus de légumineuses

Les légumineuses, souvent appelées « légumes secs », désignent des plantes dont les fruits comestibles sont contenus dans des gousses. Cette famille regroupe une importante variété d’espèces végétales cultivées partout dans le monde : le soja, l’arachide, le haricot, les pois, les fèves et les lentilles sont les légumineuses les plus cultivées.

On peut distinguer deux types de légumineuses :

  • les légumineuses fourragères sont utilisées dans l’alimentation des herbivores (pâturage, foin, ensilage). On retrouve dans ce groupe : la luzerne, le sainfoin, le lupin, le lotier, les trèfles et la vesce.
  • les légumineuses à graines sont comestibles par l’homme : le soja, la féverole, la lentille, la fève, le haricot, le pois et le pois chiche.

Encore trop peu connues, les légumineuses sont pourtant nourrissantes et rassasiantes, en plus d’être bénéfiques pour l’écosystème.

Tout d’abord, elles ont besoin de moins d’eau et de pesticides pour pousser ce qui réduit l’utilisation de ressources et l’exposition aux produits chimiques nocifs pour l’environnement et les organismes qui y vivent.

Ensuite les légumineuses ont un impact positif sur la qualité des sols en raison de leur capacité à fixer l’azote. Cela signifie qu’elles peuvent améliorer la fertilité des sols, réduisant ainsi la nécessité d’utiliser des engrais artificiels. Cette amélioration de la qualité des sols peut favoriser l’émergence de nouvelles espèces végétales et animales qui seront à leur tour bénéfiques pour la biodiversité.

Enfin, les légumineuses peuvent contribuer à la diversité des cultures agricoles. En diversifiant les cultures, les agriculteurs prennent moins de risques vis-à-vis de pertes de récoltes liées aux maladies ou aux aléas climatiques.

En consommant des légumineuses, nous encourageons le développement de leur culture. Voici quelques exemples de produits connus :

  • La fève : une légumineuse populaire dans les cuisines méditerranéenne et latino-américaine, souvent utilisé pour faire des fèves au lard ou des tacos.
  • Le pois chiche : une légumineuse populaire dans les cuisines indienne, pakistanaise et moyen-orientale. Il est souvent utilisé pour faire des falafels, des hummus et des currys.

Et d’autres moins connus :

  • Le pois cajan : une légumineuse populaire dans les cuisines indienne et africaine, utilisé pour faire des ragoûts et des curry.
  • Le pois doux : une légumineuse populaire dans les cuisines africaines et caribéennes, souvent utilisé pour faire des ragoûts et des soupes.
  • Le lupin : une légumineuse utilisée principalement dans la production de farine, mais qui peut également être consommée sous forme de graines.
  • Préférez le bio

L’agriculture bio propose plus de diversité avec plus de goût et de nutriments. Par ailleurs, le cycle naturel des écosystèmes est protégé et valorisé : c’est bio pour tous !

Quelle est la part de surface agricole ?
10% de la surface agricole en mode de production bio
+9% depuis 2020

58 413 exploitations engagées en bio
soit 13% des exploitations agricoles françaises

5 158 fermes bio supplémentaires en 2021

Le saviez-vous ?
La France est le premier cultivateur mondial de vignes en bio en surface

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu’en pensez-vous ?

515 Points
Upvote Downvote

DAHL DE LENTILLES CORAIL ÉPINARDS ET RIZ THAÏ